Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de tempesdutemps.over-blog.fr

Idées, images, musiques à partager pour un tissage de qualité avec ceux qui pensent, qui vivent poétique "Ceci est la couleur de mes rêves" J. MIRO

Hors série : L'Oubli des étangs

Publié le 5 Novembre 2014 par tempesdutemps.over-blog.com

Je ne peux le nier : c'est un grand plaisir. Et comme toujours, il se partage.

Voici qu'est né le dernier recueil. Nous en reparlerons. Je vous donne à voir - et à lire, quoique... - la couverture de L'Oubli des étangs, paru ce 4 novembre, aux éditions du Greffier.

Plein de personnes à remercier : mes éditeurs, Jacques et Jacqueline ; ma re-lectrice à l'œil d'épervier et auteur de la 4ème de couverture, Hélène Baron ; mon camarade-mari silencieusement présent, efficace et patient ; les amies attentives et aidantes (elles se reconnaîtront).

 

viewerCA11P9GO

 

Si vous n'êtes ni sur ma liste de messagerie ni sur Facebook, contactez moi par le blog si vous souhaitez l'acheter.

Commenter cet article

Nana Massart 10/11/2014 12:11


"La parution-naissance d'un nouveau recueil" je lui souhaite un bel accueil et vifs succès...Merci ma franginotte de ton coup de fil de ce jour... Suis un peu "out" en ce moment. Je t'embrasse
doux doux. Nana

tempesdutemps.over-blog.com 10/11/2014 14:23



Un " blues " saisonnier n'est pas interdit... Il faut parfois se mettre en retrait, dire " pouce ! " (sauf pour encourager sa sœur qui répond "merci, ma Nana, merci ")



dominique boudou 08/11/2014 16:24


Je viens de te chroniquer : ton livre a de vraies et touchantes beautés qui méritent un audience plus large. Envoie de ma part des extraits de tes ouvrages à Recours au poème.

tempesdutemps.over-blog.com 08/11/2014 20:27



Est-ce qu'un mot si petit - MERCI - peut suffire ? Je te l'adresse avec force, sachant que les personnes qui donnent savent recevoir : ce sont les mêmes. Et toi...


Quant à ta chronique ! Touchée et pleine de grattude pour ta lecture si juste. Venants de toi, écrivain jusqu'aux tréfonds, ces mots-là sont un vrai cadeau.



vhm 05/11/2014 19:29


Quel titre merveilleux !


Ah ça oui! On va en parler...

tempesdutemps.over-blog.com 05/11/2014 19:45



Merci beaucoup... Et je sais avec qui je vais aimer en parler. Et nous savons que n'oublions rien ou pas grand-chose et surtout pas les étangs, les étant(s) : la mémoire des étants, dans tous ses
états (d'âme).