Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de tempesdutemps.over-blog.fr

Idées, images, musiques à partager pour un tissage de qualité avec ceux qui pensent, qui vivent poétique "Ceci est la couleur de mes rêves" J. MIRO

237 - Don Ata, el bagual*

Publié le 25 Octobre 2011 par tempesdutemps.over-blog.com

El bagual : cheval sauvage ; adj. : indompté. La Baguala est un des innombrables styles de chants du folklore argentin, avec la milonga, la vidala etc.

Atahualpa Yupanqui emplit de nouveau mon espace sonore parce que j'ai vu La Hermanas Caronni (merci Yo) et qu'elles ont à leur répertoire Los Ejes de mi cajeta du grand Atahualpa. Des sœurs jumelles, argentines, jolies et très bonnes musiciennes, une image et une petite chanson :las-hermanas-caronni

Si je suis très sensible à la grande mélancolie présente dans la plupart des chansons du répertoire de Don Ata, j'avoue éprouver une grande joie quand la colère le prend et qu'il se fâche contre sa solitude, son destin ou sa condition. Et là :

¡ Basta Ya !

Son pseudonyme, choisi dès l'adolescence, est formé d'Atahualpa, le dernier empereur inca, assassiné par les conquistadores de Francisco Pizarro, et de Yupanqui, "le Grand Méritant", cacique suprême des indiens quechuas. Son père est d'ascendance quechua, sa mère basque. À vingt ans, il part pour découvrir son pays et c'est à cheval qu'il va le parcourir : il sait de quoi il parle quand il évoque les paysans, il a vécu avec eux pendant plus de 10 ans ! Après, c'est dans le monde entier qu'il voyagera. Voix cuivrée comme la peau, diction gourmande, chant authentique et profond, universel : il rencontre le succès aussi bien en Thécoslovaquie qu'au Japon auquel il consacrera un livre Del algarrobo al cerezo = Du caroubier - pas micocoulier -  au cerisier.

Je l'ai vu en concert ; c'était... il y a vraiment longtemps et je n'ai jamais oublié. N'oubliez pas le grand Ata.

Don-Ata.jpg

Commenter cet article

horus 25/10/2011 21:17



Moi aussi j'ai beaucoup aimé les soeurs Caronni : simples, fraiches, à l'aise sur scène et excellentes musiciennes aussi bien avec leurs compositions, leur instrument qu'avec leur voix. Et elles
savent ce qu'elles doivent au maître Atahualpa, argentin comme elles. Elles ont en commun avec lui cette langue magique, sensuelle, gourmande et musicale. Elle est tellement expressive qu'on a
jamais l'impression d'écouter une langue étrangère.



tempesdutemps.over-blog.com 26/10/2011 11:24



De belles voix (surtout la violoncelliste) et un chouette répertoire bien présenté.


Langue qui contient la poésie des espaces et de l'intimité... qui parle à tous, donc, le con traire de l'étranger. Et cet accent si doux qui déguste les mots.



clarisse 25/10/2011 20:43



Merci d'avoir reparlé de ce grand chanteur.


Je l'aime aussi beaucoup et c'est grâce toi.



tempesdutemps.over-blog.com 26/10/2011 11:25



Oui, tu l'as entendu enfant... Mais tu aurais pu l'oublier ou t'en détourner. Alors, tu as ta part dans cette joie d'écouter.