Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de tempesdutemps.over-blog.fr

Idées, images, musiques à partager pour un tissage de qualité avec ceux qui pensent, qui vivent poétique "Ceci est la couleur de mes rêves" J. MIRO

HELP ! AVIS DE RECHERCHE

Publié le 3 Décembre 2011 par tempesdutemps.over-blog.com

Quelqu'un a-t-il vu mon billet n°246 ?

J'ai perdu " l'œuvre désœuvrée " de Blanchot.

Il a disparu de mon blog après avoir été posté, hier le 2 décembre 2011.

Si trouvé, prière de le faire savoir à tempesdutemps.

 

Je ne sais pas si j'aurai le courage de le refaire...

Je m'étais appliquée...

Et c'était l'opposé d'un billet navrant, du moins j'espère. C'est peut-être à cause de la musique qui l'illustrait : J'ai perdu mon Eurydice. Ben moi, j'ai perdu mon billet sur Blanchot.

Commenter cet article

Brigitte giraud 04/12/2011 00:35


Ben comment c'est possible, ça ?


J'ai vu ton billet, oui. Et même que j'ai des soucis avec internet, c'est long, c'est long, les pages s'ouvrent après quinze plombes d'attente... le temps de faire le tour des boulevards...alors
parfois je me dis que je lirai plus tard, parce que le temps est passé. Plus tard veut dire que tout ira bien, au dougt et à l'oeil. Là, j'ai vu, mais pas eu l'oeil...je l'avoue.


Mais seulement comment c'est possible ça ? Me voilà donc privée d'un billet fameux, comme ils le sont toujours, les tiens...


Je me demande, je me demande... Et là aussi on a le temps defaire le tour des boulevards...Se demander prend toujours du temps !

tempesdutemps.over-blog.com 04/12/2011 14:56



Je suis sûre que c'est un complot, Brigitte ! Tu avais le temps, bien sûr que tu avais largement le temps, deux ou trois tours de boulevards au moins !


Les méfiants diront que je fais ça pour me faire de la pub... Mais non, certains de mes abonnés l'ont vu, ce billet disparu ! Encore un coup de Blanchot !



véronique 03/12/2011 17:43


Oui lu et admiré. Vraiment dommage qu'il ait disparu car c'était un bon papier à faire réfléchir : peut-on encore aimer un écrivain sachant quel a été son passé parfois troublé ?


La banalité est faite d'un mystère qui
n'a pas jugé utile de
se dénoncer.


Maurice Blanchot, Faux pas


 

tempesdutemps.over-blog.com 03/12/2011 22:15



Troublé et... trouble : troublant. Tout comme la disparition du billet.


Contente que tu l'aies lu : tout n'est pas perdu. Merci, Véronique


Magnifique, hein, cette écriture !